Proposer un projet ou un stage en entreprise

Projets_Missions_2016_couv
Vous avez une problématique d’entreprise et souhaitez un accompagnement personnalisé grâce aux ressources de l’ENSGSI ?

Complétez le formulaire de sujets d’études (pour les projets industriels). Le service Partenariat se tient à votre écoute pour vous aider à formaliser votre besoin industriel si nécessaire :
ensgsi-partenariat@univ-lorraine.fr / 03 72 74 35 12.

Merci de nous envoyer vos sujets d’études pour le 15 juin 2019.

Télécharger la plaquette de présentation des projets et missions.

 Vous souhaitez déposer une offre de stage ou d’emploi et/ou consulter des CV d’étudiants ou d’ingénieurs diplômés ?
Rendez-vous sur le Career Center de l’ENSGSI !
 


Projet de 1ère année ingénieur :
Optimisation de la performance de l’entreprise

Optimisation de la performance de l’entreprise et plus particulièrement de l’organisation de la production.
Après une phase d’audit et d’étude du problème, le groupe d’étudiants proposera une ou plusieurs solutions : cahier des charges, logiciel, maquette ou encore prototype.
Ressources : Un groupe de 4 à 5 étudiants, encadré par un enseignant ENSGSI et un tuteur industriel.
L’enseignant-chercheur référent apporte aide, soutien et conseil tout au long de l’étude du projet.
Le tuteur industriel a une mission d’accompagnement au même titre que le tuteur pédagogique avec le souci majeur d’atteindre l’objectif industriel fixé. Il facilite l’étude et la résolution du problème en mettant à la disposition des élèves les moyens industriels nécessaires, les interviews dans l’entreprise, la recherche d’informations. Il participe aux différentes réunions intermédiaires de travail et à la soutenance finale.
Temps consacré au projet : ½ journée par semaine, d’octobre à juin.
Investissement pour l’entreprise : L’entreprise assure le défraiement des étudiants lors de déplacements nécessaires au développement du projet. Un forfait peut être négocié en début d’année en fonction des ressources et expertises complémentaires exigées par le projet.

Projet de 2ème année ingénieur : Lancement d’une activité innovante

Il vise à la compréhension d’une situation d’innovation proposée par une entreprise ou une organisation comprenant l’identification des acteurs et des ressources techniques et financières, l’analyse du contexte global, interne et externe au projet et à la structure, la définition du problème et la programmation de l’action.

Les étudiants mettent ensuite en œuvre le développement de l’action de manière méthodique, avec en particulier la mise en application des outils et méthodes enseignés.

Ressources : Un atelier-projet piloté par un groupe étudiants, soit 100% ENSGSI, soit pluri-disciplinaire et composé d’élèves-ingénieurs ENSGSI et d’étudiants issus du réseau universitaire lorrain (formule Atelier de Transfert & d’Innovation).

Chaque groupe est soumis à une obligation de résultat; il s’engage à proposer et mettre en place des solutions concrètes et pérennes dans le temps imparti, et à assurer la communication des travaux en interne et en externe, ainsi qu’à respecter les clauses de confidentialités et la déontologie.

Temps consacré au projet : 1 journée par semaine, d’octobre à juin.
Investissement pour l’entreprise : Un forfait de 3 000 € est facturé à l’entreprise. Ce montant peut être revu à la hausse en fonction de la complexité du projet et des ressources nécessaires à sa réalisation.

Mission de 3ème année ingénieur : développement d’activité

Chaque étudiant, seul dans l’entreprise, doit aboutir aux objectifs fixés par l’entreprise et l’école. Cette mission de 6 mois (février – septembre) est une transition progressive vers la responsabilité industrielle et permet par ailleurs de confronter son projet professionnel aux réalités du terrain.

Objectif :

  • Proposer un projet de développement d’une ligne de production, d’un secteur de l’entreprise, d’un produit ou d’une activité
  • S’inscrire dans une perspective d’emploi
  • Inscrire son activité dans le Référentiel Emploi-Compétences (voir doc à télécharger en bas de page)
  • Permettre la mise en œuvre de savoirs et de savoir-faire