Double-Diplôme d’Ingénieur Franco-Colombien

L’ENSGSI  a signé un accord de double diplôme en Génie Industriel avec la faculté d’ingénierie de l’Université Nationale de Colombie à Bogotà (UNAL), la plus importante et la plus sélective université du pays.

Les étudiants de l’ENSGSI ont la possibilité de partir étudier  3 semestres à Bogotà  et ainsi obtenir le titre de Ingeniero Industrial de l’UNAL.

De même, les étudiants colombiens inscrits à la faculté d’ingénierie de l’UNAL, après avoir été sélectionnés , pourront venir étudier dans le cycle ingénieur de l’ENSGSI et valider le diplôme d’Ingénieur en Génie des Systèmes et de l’Innovation.

Depuis longtemps, je voulais effectuer un double diplôme dans un pays hispanophone. Ceci était même un critère de sélection que j’appliquais pour les écoles d’ingénieurs quand j’étais en classe préparatoire classique car je parle l’espagnol, du fait de l’origine espagnole de mes grands-parents. Je souhaitais demander le double diplôme en Espagne pour honorer mes origines, mais j’ai finalement décidé de faire le choix de l’inconnu en allant en Colombie.
Beaucoup de choses m’ont marquées. La Colombie est un pays en pleine croissance touristique, avec des paysages magnifiques et très variés. L’un de mes voyages préférés fut le « Parque Tayrona », sur la côte de l’Océan Atlantique. Une autre expérience qui m’a beaucoup marqué a été de voyager dans la région cafetière, où j’ai pu visiter la ferme de café d’un paysan local.  En parallèle, ce qui vous marque en Colombie, ce sont les gens. Je dis souvent qu’on ne peut pas se sentir mal en tant qu’étranger ici. Les colombiens sont très aimables et accueillants envers les étrangers, voulant toujours montrer une bonne image du pays. Ils vont aussi vouloir vous faire découvrir la culture et la gastronomie du pays.

Parque Tayrona

Malgré les croyances sur la Colombie, c’est un pays qui est devenu sûr pour y vivre et pour y voyager. Bien évidemment, à Bogota, il y a plus d’insécurité qu’à Nancy, du fait de fortes inégalités sociales. Mais on peut très bien vivre à Bogota en changeant ses habitudes, par exemple en prenant un taxi la nuit plutôt que de rentrer tout seul à pied.
Je recommande fortement cette expérience pour plusieurs raisons. Étudier à l’Université Nationale de Colombie, c’est étudier dans la meilleure université du pays, qui a un excellent niveau académique, et une politique d’accueil d’étudiants étrangers. De plus, vivre en Colombie, c’est synonyme de ne pas vivre l’hiver glacial de Nancy (à Bogota, il fait en moyenne 20 degrés toute l’année). Et enfin, je recommande cette expérience pour les magnifiques paysages tropicaux.
Mon meilleur souvenir est d’avoir intégré en tant que guitariste un groupe de musique, après seulement deux semaines de séjour. J’ai pu réaliser plein de concerts avec ce groupe dans plusieurs bars « rock » de Bogota.
Mon premier conseil est de rester au maximum avec des colombiens. Cela peut commencer par chercher une colocation avec des locaux, et non avec des français. Mon deuxième conseil est de trouver un logement qui soit proche de l’université. En effet, Bogota est une ville immense avec un système de transport en commun peu efficace. Mon troisième conseil est d’écouter les locaux au maximum pour rester loin de l’insécurité de la ville. Il ne faut pas avoir peur, mais seulement faire attention. Mon dernier conseil est de profiter pour connaître plein de choses de ce très beau pays.  Damien MARCUAL, promo 2019