Pedagogie

Conçu et suivi dans le cadre du Referentiel Emploi/Competences, le projet pédagogique de l’ENSGSI propose une formation :

  • développant la transversalité des compétences.
  • orientée vers un métier : l’ingénierie organisationnelle dans une approche système.
  • faisant émerger des compétences intégratives
    orientées vers l’innovation,
  • s’appuyant sur une spécificité pédagogique : le développement personnel.

Le Referentiel Emploi Competences (REC) est une de spécificités de l’ENSGSI dans sa vocation à former des ingénieurs généralistes ouverts, créatifs et entreprenants. Il met en évidence les savoirs, savoir-faire et savoir-être que les élèves-ingénieurs de l’école doivent développer tout au long de leur cursus.  Ce REC est le fruit d’un partenariat école-entreprise : il a été élaboré dès la création de l’école à partir des besoins des entreprises, pour être ensuite validé par des professionnels, des chercheurs, des enseignants et des étudiants.

Une base de la formation : la transversalité des compétences
Aller vers une approche plus reliée des situations peut se concevoir, soit par une confrontation des compétences de différentes spécialités, soit par le développement de compétences interdisciplinaires.
Le développement de ces compétences s’appuie sur une connaissance scientifique et technique solide.

Elle s’incrémente d’un élargissement de la culture générale des élèves (philosophie, économie, gestion, communication, …) en lien avec la formation scientifique de base

L’ensemble est intégré par un mode d’apprentissage par l’action : séminaires interdisciplinaires, projets industriels de 1ère Année Ingénieur, Ateliers de Transfert et d’Innovation (ATI) en 2ème longues de 3ème Année Ingénieur, missions industrielles Année Ingénieur, …

Un métier : l’ingénierie organisationnelle dans une approche système
Si l’ensemble des savoir-faire scientifiques, techniques, socio-économiques, juridiques, … éclaire les problématiques de développement de l’entreprise, la complexité croissante de leur organisation pose le problème de l’adaptation des modèles d’entreprises, des outils d’organisation et de pilotage.

Ce questionnement relève de l’ingénierie organisationnelle qui peut se définir comme une discipline permettant d’appréhender l’organisation dans ses diverses dimensions et interactions, cherchant à organiser, optimiser et intégrer les systèmes opérants, d’informations et de décision. Elle permet de piloter l’action de manière globale, en disposant d’outils et de méthodologies alliant approches formelles et explicites aux dimensions humaines.

L’émergence de compétences intégratives orientées vers l’innovation
Les compétences intégratives visent à aller au-delà de la juxtaposition de compétences spécialisées pour créer un nouvel espace de raisonnement, d’appréhension de l’action innovante permettant l’émergence et la mise en pratique de la capacité à piloter les processus innovatifs.

 

L’excellence pédagogique par l’action

La pédagogie par l'action : un accompagnement vers l'emploi
La confrontation aux pratiques de l’entreprise tient une place primordiale à l’ENSGSI. L’Ecole propose dès la 2ème année du cycle cursus préparatoire de conduire et développer des projets industriels en entreprise. Et en dernière année, les étudiants mettent en pratique leur projet professionnel au cours d’une mission industrielle de 6 mois, en France ou à l’étranger.
Ces projets permettent de confronter l’acquisition des connaissances au terrain et d’acquérir des expériences de : travail en équipe réponse à un cahier des charges conduite de projets de développement.

Temps consacré à l’immersion en entreprise :

  • 1ère année ingénieur : 1/2 jour par semaine d’octobre à juin – Projet d’optimisation de la performance
  • 2ème année ingénieur : 1 jour par semaine d’octobre à juin – Projet de lancement d’une activité innovante
  • 3ème année ingénieur : 6* mois en entreprise – Mission de développement.

 

« 48 heures pour faire vivre des idées®” …

…est un module de formation qui a pour but de mettre les étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure en Génie des Systèmes et de l’Innovation en situation réelle. En deux jours, ils doivent répondre à des problématiques posées par des entreprises partenaires en élaborant un cahier de concepts, concrets et innovants.

En moyenne, 400 idées émergent des séances de travail, et ce quelque soit le domaine concerné (sport, énergie, habitat, alimentation….). Les entreprises en retiennent en général 5%, qui sont ensuite reprises par leur département Recherche & Développement.

L’un des axes clefs de l’ENSGSI est une approche professionnalisante, qui place l’entreprise au cœur même de sa formation. « 48 heures pour innover (R) » fait donc partie d’un projet pédagogique plus global, portant sur l’esprit d’entreprise et l’innovation. Il concerne aussi bien l’entrepreneuriat que l’intrapreneuriat, le point commun étant de privilégier l’idée pour stimuler l’innovation.

Durant deux jours, les étudiants mènent un travail de :

  • créativité en groupe,
  • recherche documentaire initiale (base de brevets entre autres),
  • contacts avec des experts,
  • réalisation d’un objet décrivant l’idée (maquette, vidéo, …),
  • promotion de l’idée devant un groupe d’acteurs-investisseurs.

Cette valorisation de l’innovation présente de nombreux avantages pour les entreprises partenaires qui :

  • reçoivent de nombreuses propositions d’idées, concrètes et nouvelles tant sur le plan qualitatif que quantitatif
  • bénéficient d’un point de vue extérieur
  • découvrent et mettent à jour des outils et des méthodes pour innover
  • ont la possibilité d’effectuer un transfert de compétence en interne
  • se font connaître et ont l’opportunité de véhiculer l’image et la culture de leur entreprise auprès de promotions d’étudiants
  • ont l’occasion de découvrir les ingénieurs de demain, et peut être futurs responsables au sein de leur compagnie…

Retrouvez des vidéos de présentation des “48h pour faire vivre des idées®”’ sur notre chaîne YouTube

Simulations PARACAS
Par le biais de cette simulation d’entreprise, l’étudiant est mis en situation de sorte à avoir une vision globale du management et de la gestion d’une entreprise.

Ce module doit permettre aux futurs ingénieurs de mettre en application les savoirs et savoir-faire acquis. Il s’agit également d’amener l’élève à comprendre que l’entreprise est non seulement une unité de production, avec ses interrelations entre les différentes fonctions de l’entreprise (recherche, marketing, production, finances, …), mais encore une cellule sociale.
Le module participe également à l’apprentissage du travail en équipe et à la gestion de son temps et de son stress.

Scénario : la gestion d’une entreprise est confiée aux équipes préalablement formées. Les diverses entreprises sont en concurrence dans un même pays.
Les responsables des entreprises devront prendre des décisions diverses en tenant compte de l’environnement.
En fin de semaine, les équipes sont invitées à exposer leur stratégie au cours d’un conseil d’administration.

APS – Appréciation du Potentiel par Simulation
  • En 1ère année Ingénieur, l’APS est destiné à fournir à l’étudiant un diagnostic initial sur ses aptitudes personnelles et managériales.
  • En 2ème année, l’APS fournit un second diagnostic en évaluant notamment l’évolution de l’étudiant dans une démarche de développement personnel.
  • En 3ème année, l’objectif est d’aider l’étudiant et futur cadre dans son rôle d’évaluateur et d’évalué.

Scénario : L’étudiant est mis en situation dans des simulations d’activités (réunion, présentation de dossier, courrier à traiter, …) reproduisant un contexte professionnel. Il est observé par des experts de la méthode APS. L’évaluation fournie à l’étudiant se fonde sur un référentiel d’aptitudes.

Savoir-faire comportementaux / Développement personnel
Plus « qu’attentive », l’école consacre une part importante de la formation au développement de compétences managériales et au développement personnel.

Au-delà des savoir-faire et techniques managériaux, le Pôle Management / Projet Professionnel et Personnel (MP3) vise à : renforcer l’esprit intrapreneurial des élèves, élargir leur culture générale et leur confrontation aux problèmes humains, sociaux et éthiques, renforcer leur autonomie et leur responsabilité dans l’acquisition et l’application des connaissances les préparant ainsi à rentrer dans une dynamique de développement personnel et de formation tout au long de leur vie, développer un état d’esprit capable de créer les conditions de l’autonomie et de la responsabilité collective.

L’élaboration du projet professionnel et personnel est une des missions de ce pôle.